L.A FIN D'UNE ANNÉE PEU COMMUNE


La fin d'une année peu commune... en effet... Tenons bon encore quelques semaines ! Ouf, pourrait-on dire à l'unisson ! Mais en fait, nous devons retenir notre souffle du moins pour quelque temps... Combien de temps... Ah ça... Le temps seul saurait nous le dire. Au loin, enfin quelques lueurs dans ce ciel qui fut menaçant plus souvent qu'à son tour. Hormis le fait que Trump ait été encore président des États-Unis, mauvaise chose en soit, l'année ne s'annonçait guère mieux ou pire que les trois autres vécues sous son "règne"... Mot peu banale bien choisi... Comme il aurait aimé être roi, mais en fait, c'était illusoire de sa part, et fort heureusement, de croire qu'en territoire où règne la démocratie, il aurait pu s'approprier un pays tout entier, et en trichant de surcroît ! ... C'est vrai, je ne suis pas là pour parler politique, mais bon... quand même, disons que depuis presque 4 ans, mes nuits n'ont pas toutes été d'un repos réparateur ! Revenons à nos moutons, qu'on a dû compter plus souvent qu'à notre tour, pour enfin s'endormir après une journée emplie de conneries avancées par cet ignoble individu... Alors j'allais dire que tout a basculé à la mi-mars 2020... L'annonce par le l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS https://www.who.int/fr) d'une pandémie nous a tous secoués. Nous étions face à un ennemi invisible, inconnu et terrifiant. Nos habitudes ont été complètement chamboulées, nos vies transformées, notre façon de communiquer s'est vue réinventée, beaucoup et grâce aux nouvelles technologies permettant à la majorité d'employés et de dirigeants de travailler à distance en essayant tant bien que mal de garder la tête hors de l'eau. Ceux qui s'en sortent bien sont les entreprises qui ont su se "virer sur un 10 cents" et "prendre le virage" rapidement en étant sûrs d'être dans le "train en marche" qui filait à toute allure ! ... Sinon, ça aurait été trop tard... presque impossible à rattraper. Il a fallu être créatif et, pour quelques-uns, apprendre à faire confiance, pour la pérennité, pour l'engagement, pour que tous "rament" dans le même sens ! D'autres n'ont malheureusement pas pu sauver leurs entreprises, leurs emplois, leurs investissements. Je suis triste en pensant aux sacrifices qu'ils ont fait pour se rendre là où ils étaient, avant de fermer la porte derrière eux. Quelle injustice. Toute leur vie, leurs espoirs, leur avenir, anéantis en quelques mois. Et que dire de tous ces décès... Arrêtons nous un peu pour penser à toutes ces personnes qui en sont mortes . Si souvent dans des douleurs extrêmes. Si souvent seul. Mon cœur se brise en pensant à eux, à leur famille et à leurs proches. Nous étions impuissants devant un tel fléau. Les gouvernements ont fait du mieux qu'ils ont pu. Aucun livre d'instructions ne venait avec ce virus. Nous avons été chanceux comparativement à plusieurs autres pays, d'avoir obtenu du soutien financier. Bien entendu il y en aura toujours pour étaler leur venin sur la place publique, mais dans l'ensemble, enfin de ce je constate, la plupart apprécie. Bien entendu qu'il y aura un déficit... On ne peut avoir "le beurre et l'argent du beurre". Ils sont allés au plus pressant, pour aider du mieux qu'ils ont pu. Merci à tous celles et ceux qui, pendant des mois, ont mis leur propre vie au front pour sauver des centaines d'autres. Peut-être même votre mère, votre oncle, ou vous-même. Il faut continuer à suivre les consignes. C'est la seule façon que nous ayons en tant qu'individu faisant partie d'une collectivité, de pouvoir faire notre part et enfin éradiquer cette pandémie. Heureusement, il y a une lueur d'espoir. Pour les Américains, c'est Biden et Harris. Pour le monde c'est un vaccin. Hier à New York fut administré le premier. Quelle victoire. Faudra cependant être encore patient. Plusieurs mois d'attente avant que la population mondiale soit vaccinée. En faisant le bilan de cette année peu commune, il y a, avec bonheur, plusieurs événements positifs ! Naissances, mariage, nouvelle maison, nouvel environnement, nouveaux défis, nouveaux espoirs, nouveaux accomplissements. Je souhaite à chacun et à tous, une fin d'année pleine de joie, d'amour et d'amitié, malgré le confinement. Réservons et emmagasinons nos câlins, nos étreintes, nos bisous et nos baisers pour la fin du confinement qui, grâce à chacun d'entre nous, à tous nos sacrifices, à nos bonnes actions et à notre solidarité, sera la fin de cette pandémie. Vivement la fin de cette année peu commune. Soyez prudents, restez en bonne santé et vigilants. Malgré la distance, les gens que nous aimons sont toujours à nos côtés !


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ENFIN