L'AN DEUX

Dernière mise à jour : 19 mai 2021


L'an deux... Avec le nouvel an, nous fêtons la deuxième année de la pandémie de la Covid 19. Les cas ont augmenté, en comparaison de décembre dernier. Jamais nous aurions pu croire que ce fléau mondial aurait été non seulement tenace, mais aussi dévastateur. Les sceptiques seront confondus… disait Michel Noël. Les incrédules, qui ne croyaient ni à une telle affliction ni aux consignes pour la contrer, auront fait à eux seuls régresser les avancés, les espoirs et le bon vouloir de la majorité. Ceux-là n’ont pas compris que leur liberté s’arrêtait là ou celle de la communauté, de la majorité, commençait. Nous avons tous été privés des nôtres, des réunions de famille, des party de bureau, des remises de cadeaux, de l'effervescence du temps des fêtes. Malgré tout, nous avons tous tenté de prendre de front la pandémie ! Partout autour de moi je vois des milliers de lumières de Noël (terme populaire et non religieux) … On dirait même qu’il y en a plus qu’à l’habitude. Ici dans notre nouvelle maison, à l’extérieur on a placé des guirlandes de lumières blanches, sur le pourtour des toitures des porches, le plus petit à l’avant, et le plus grand sur le côté gauche de la maison, faisant presque toute la longueur, hormis la pièce arrière plus large que la maison, là où s'arrête la grande galerie nous amenant à la porte principale et à la fois donnant accès par un escalier, longeant le côté de la cuisine, à la cour avant, séparée par la clôture de la cour arrière. De plus, sur le mur longeant la grande galerie, entre les 2 fenêtres de la salle à manger, on a placé une énorme couronne en semblant de branche de pin, avec 200 lumières qui scintillent de tous leurs feux ! Même chose sur la terrasse arrière qui fait toute largeur, enfin jusqu’au petit bâtiment qui s’accroche à la cuisine, sans doute à l’époque la cuisine d’été. Là encore une guirlande de petites lumières blanches, DEL il va s’en dire, illuminent les soirées d’une noirceur encore arrivée beaucoup trop tôt, malgré que déjà mieux qu’avant le 21 décembre, réputée être la journée la plus courte de l’année ! Bien entendu, sans oublier la jumelle de l’énorme couronne elle aussi illuminée de 200 lumières, pour ne pas dire de mille feux ! L’humain sait être résilient, s’adapter et se réinventer, en attendant des jours meilleurs. Oui, plus ou moins facile, selon l’état d’esprit, d’âme ou du portefeuille. Plus facile je crois pour les mieux nantis. Déclinaisons selon d'innombrables situations, ou circonstances. Extrêmement difficile pour certains. Beaucoup de drames humains. Ici et ailleurs. Ailleurs, souvent avec des classes sociales encore plus définies que dans les pays dits “civilisés” où comme en Inde des castes sont exclus puisqu’impures… C’est d’une telle tristesse. Malgré, me direz-vous, qu’aux États Unis d’Amérique, à cause d’un président plus inquiet de vouloir être un roi, pire encore un Dieu, a laissé plus de 500 000 américains mourir sans lever le petit doigt. Des familles entières décimées, des pertes lourdes de personnel de la santé, infirmières, médecins, techniciens. Soyons solidaires, suivons les consignes, ensemble nous vaincrons. Marchons vers l’avant et vers l’espoir !



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ENFIN