LA GRISAILLE DE NOVEMBRE


La grisaille... celle du mois de novembre, celle-là même qui nous amène quelques fois dans des replis inconnus, même ceux enfouis en nous-même où nous allons rarement. La grisaille, surtout en ce novembre de pandémie, est plus lourde qu'à son habitude. La grisaille d'entre deux saison, celle de l'automne, malgré que techniquement nous y soyons toujours, est celle qui nous donne juste avant ses couleurs si vibrantes magnifiques qui nous font tant de bien. La grisaille de novembre à l'arrivée de décembre donne ensuite place au temps des réjouissances de Noël et du temps des Fêtes et à la venue de la neige chatoyante de l'hiver. Ouf... que la grisaille semble lourde en ce mois de novembre de l'année 2020. Nous nous souviendrons longtemps de celle-ci. Alors que faire pour la dissiper... Tout du moins un tant soit peu. Respirons un bon coup ! Regardons autour de nous afin d'évaluer ce qui nous entoure, ce que nous avons et remercions la vie. Beaucoup n'ont pas cette chance. En ce novembre de pandémie, je sais qu'il est plus difficile pour plusieurs de ne pas se laisser emporter par cette grisaille qui nous semble encore plus grise que par le passé... Plusieurs n'ont plus d'emploi, ont eu à renoncer à leur commerce, leur resto, leur compagnie... Je suis de tout coeur avec eux et je comprends qu'ils n'aient sans doute pas le coeur à la fête, ni envie de faire grand chose pour la chasser, ni leur chagrin... C'est d'une telle tristesse, comme celle d'avoir perdu un être cher à cause de la Covid... J'ai le coeur brisé pour toutes ces familles qui auront une chaise vide lors des réunions de famille, leur rappelant un grand-parent, un père, une mère, un enfant absent... Cette grisaille est si réelle et si lourde... Ceux d'entre nous qui n'avons pas eu à subir les affres de ce virus, nous avons beaucoup plus que ce que nous croyons. L'important au fond, c'est la famille, l'amitié, même à distance, le bonheur des petites choses, des petits gestes, les petits mots gentils. Donnons-nous un but, une action pour nous aider à traverser cette grisaille avec un tout petit peu de légèreté. Parlons à nos plantes, cajolons nos amis à 4 pattes... Lisons, un livre, une revue, un article, une bio... Écoutons de la musique... Celle qui nous plaît... Et dansons... Pourquoi pas... Profitons de ces quelques instants pour relaxer. Trouvons beau notre intérieur, belles nos choses, celles qui nous réconfortent, celles qui mettent du scintillant dans notre quotidien, dans cette grisaille de novembre. Cuisinons, c'est le temps de l'année où les rouleaux de choux farcis sont réconfortants et où la ratatouille n'a pas son égal ! Sans parler du bouilli cuit lentement avec les bons légumes de saison, ça sent si bon ! Chaque petit geste mettra un baume sur cette grisaille pour l'empêcher de faire encore plus de ravages. Je suis de tout coeur avec les plus meurtris et je me joins à ceux, qui comme moi, auront une pensée positive et pleine de compassion afin que les temps meilleurs arrivent plus tôt que prévus. Soyons solidaires, suivons les consignes, portons nos masques et faisons de cette grisaille qu'un mauvais souvenir. Bon courage... Tenons le coup, ça va bien aller...

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ENFIN