LE FROID S'INSTALLE


Le froid s'installe. Petit à petit. Depuis quelques jours il nous donne un aperçu de son mordant. Un début, tout du moins. Celui des jours d'hiver. On déménage les plantes à l'intérieur. On range les meubles de jardin. Les ornements des terrasses. On se dépêche. Pendant que c'est encore supportable. Bientôt le 31. Si ça continu, on mettra les décoration d'Halloween tôt cette année. On annonce encore quelques jours plus doux. Je ne suis pas prête. Ni au froid, ni à l'Halloween. Au froid, car bientôt c'est novembre. En novembre on change l'heure. Et c'est annonciateur des jours où on allume à 16h00. Pas prête pour l'Halloween. Peut-être pour le souvenir de ce qui n'est plus, l'excitation d'un enfant. De mon enfant. Les préparatifs du déguisement, de l'achat des friandises. Aucune excuse possible. Malgré la fatigue de la journée. On était fin prêt. On attendait que le soir s'installe. Et c'était la fête. Même si certaines années fallait mettre l'habit de neige sous le costume. Oui, malgré les protestations de fiston. Ce n'était pas négociable. Finalement l'excitation de l'événement l'emportait. Le froid s'installe différemment pour chacun. Signes annonciateurs pour les uns, impatients à l'idée des sports d'hiver. Pour les autres, dont je suis, longueur et attente de jours plus cléments. Entre temps, il y a le cocooning. Le temps des Fêtes, Noël et le jour de l'An et tout ce qu'il y a entre les deux. La famille. Les amis. L'amour. Les rapprochements. Le bilan de l'année. Les résolutions. Et quand le froid s'installe, on réalise la chance qu'on a d'avoir un toit sur la tête. Ce qui n'est pas l'apanage de tous. Ça laisse à réfléchir. 


42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ENFIN