REBONDIR

Dernière mise à jour : 18 juin 2019


Rebondir. Ça fait un bout de temps tout de même. Je reviens. Comme d'un voyage qu'on a pas nécessairement voulu. Me revoici. Rebondir après une pause. Quelle ait été décidée ou imposée, il faut repartir la roue. Tranquillement, petit à petit. La lenteur du temps qui nous parait être suspendu dans cette réalité virtuelle qui ne nous est pas habituelle. Heureusement ce temps d'arrêt n'était pas pour cause grave, mais à cause d'une série de petites choses. Ces petites choses qui vous enlèvent toute énergie, tout sens du combat. Il faut s'y soumettre. C'est la seule façon de se remettre. On est las et simplement là... à attendre que le temps qui passe fasse son oeuvre. Il faut prendre son temps pour prendre le temps de se soigner, pour mieux rebondir. Ce qui est fascinant c'est de constater que ce temps en suspension nous permet, inconsciemment, ou comme quand on rêve éveillé, de faire des projets, d'avoir des idées, de vouloir changer les choses. Comme quand on est jeune, avec toute la vie devant soi. De façon feutrée, le temps fait le travail à notre place. Il emmagasine les informations, pour mieux nous les confier après, la convalescence terminée. Et c'est ainsi que nous recommençons à revivre, avec nos projets, avec nos idées. On apprécie la nature qui s'est gorgée de sa luxuriance printanière pendant notre pause santé. On entend les oiseaux. On voit la beauté du ciel bleu. Et, on rebondit. Rebondir pour mieux sauter. Sauter à pied joint sur la vie. Rebondir, haut, très haut. Rebondir en ayant confiance que tout ira pour le mieux. Oui rebondir et c'est miraculeux. Je vais très bien. Ragaillardie !

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ENFIN